Billie Holiday : la grande dame du jazz 

Billie Holiday : la grande dame du jazz 

Billie Holiday (née Elenora Fagan) a commencé à chanter dans des clubs de Brooklyn et de Harlem au début des années 1930 avant d’enregistrer avec Benny Goodman en 1933.

 

Elle a également chanté avec Teddy Wilson de 1935 à 1939, en plus de travailler avec Count Basie et Artie Shaw.

 

 

De 1936 à 1942, Holiday enregistre en tant que leader de ses propres groupes. Ces enregistrements, combinés à son travail avec Wilson et Lester Young, sont parmi les plus populaires et les plus durables.

 

Holiday devient extrêmement populaire au début des années 1940, sa carrière s’aventurant même au cinéma avec le film New Orleans, dans lequel elle apparaît avec Louis Armstrong.

 

En 1947, Holiday, qui comptait l’héroïne parmi ses vices, est emprisonnée pour trafic de drogue ; elle sera arrêtée pour possession à plusieurs reprises et au début des années 1950, elle perd sa carte de cabaret.

 

 

Elle continue à enregistrer pendant les années 1950, mais à ce moment-là, sa dure vie a fait des ravages. Le style d’interprétation de Holiday et son phrasé détendu l’ont consacrée comme l’une des plus grandes chanteuses de jazz

%d blogueueurs aiment cette page :