Lead Belly, l’étincelle qui met le feu aux poudres du Folk Revival

Lead Belly, l’étincelle qui met le feu aux poudres du Folk Revival

Huddie Ledbetter, mieux connu sous le nom de Lead Belly, a comblé le fossé entre le folk et le blues, entre musique noire et blanche.

 

Interprète exceptionnel qui donne vie aux textes de ses chansons, Lead Belly ne s’embarrasse pas d’étiquettes. Son répertoire se compose de vieux standards folkloriques, d’airs de gospel, du blues de dur à cuire, des ritournelles d’enfants, des chansons de protestation et tout ce qui touche les cœurs et les vies brisés.

 

Lead Belly est né et a grandi en Louisiane, où il a appris à chanter et à jouer de la guitare. Il sera d’ailleurs l’un des premiers maîtres de la 12 cordes. Il a passé ses jeunes années à travailler à Shrevesport et dans les environs, mais des démêlés avec la justice le rattrapent finalement en 1917 lorsqu’il est accusé d’avoir tué un homme.

 

Alors qu’il était détenu à la tristement célèbre ferme pénitentiaire d’Angola en Louisiane, Lead Belly rencontre les collectionneurs de chansons John et Alan Lomax. La qualité unique des pièces de Lead Belly les assomme et ils persuadent le directeur de la prison de lui pardonner.

 

Profitant de cette occasion pour quitter le Sud, Lead Belly travaille pour la famille Lomax à New York, où il s’acoquine avec Woody Guthrie, Pete Seeger et d’autres folkies du centre gauche et devient un artiste reconnu.

 

Avec « Good Night Irene », Lead Belly capture avec sensibilité un style vocal rauque et plaintif. Son penchant pour l’écriture de chansons ancrées dans la tradition folklorique est également empreint d’une trace de blues.

 

Un an après le décès de Lead Belly en 1949, le groupe folklorique The Weavers, dirigé par Seeger, a fait de « Good Night Irene » un succès pop numéro un.

 

Le fantôme de Lead Belly resurgira pour un autre génération lorsque Nirvana reprendra, en 1993, son interprétation de la pièce traditionnelle « In the Pine » gravée en 1941 sous le titre « Where Did You Sleep Last Night ».

%d blogueueurs aiment cette page :