Marty Stuart, maître des instruments à cordes

Marty Stuart, maître des instruments à cordes

Né John Marty Stuart à Philadelphie, dans le Mississippi, Marty a appris la mandoline dès son enfance et à 13 ans, il a rejoint le groupe de Lester Flatt.

 

Après la mort de Flatt en 1979, Stuart est passé à la guitare avec laquelle il a soutenu Doc et Merle Watson, et finalement son plus grand héros, Johnny Cash.

 

En 1977, Marty a également commencé à sortir des albums solo. Le premier, Marty, with a Little Help from my Friends, est sorti sur le petit label bluegrass Ridge Runner. Le second, Busy Bee Café, sorti en 1982 sur le label Sugar Hill, était dominé par du matériel traditionnel et comprenait des contributions de Cash, Doc Watson et Earl Scruggs.

 

 

À la fin des années 80 et 90, Marty a sorti plusieurs grands labels, dont Hillbilly Rock, un album de country à l’ancienne avec un « kick ». Le sommet du succès commercial a été atteint lorsqu’une chanson qu’il avait co-écrite, « The Whiskey Ain’t Workin », devait être enregistrée en solo par Travis Tritt. Travis et Marty s’entendirent si bien qu’ils décidèrent d’enregistrer la chanson en duo.

 

Aujourd’hui connu comme l’un des meilleurs joueur de banjo de Nashville, Stuart possède également personnellement l’une des plus grandes collections au monde d’artefacts et d’instruments de musique country, dont il prête des objets au Country Music Hall of Fame, ce qui témoigne de son engagement à maintenir la musique country traditionnelle en vie.

 

%d blogueueurs aiment cette page :