Retour aux sources du country: Le son de Bakersfield

Retour aux sources du country: Le son de Bakersfield

Dans les années 1950 et 1960, la ville de Bakersfield en Calfornie est devenu le lieu de naissance improbable pour un nouveau style de musique country – Le Bakersfield Sound.

 

Le son country de Bakersfield : stopper les excès mielleux de Nashville

 

Ce sous-genre de la musique country – décrit comme un mélange de guitares au son compressé et nasillard, de batterie, de violon et de steel guitar – constituait une réaction en faux à l’ajout d’orchestres à cordes et au son léché des albums country enregistrés à Nashville dans les années 1950 et 1960.

 

Si Wynn Stewart a été le pionnier du son Bakersfield, ce sont Buck Owens et Merle Haggard qui en sont les artistes les plus populaires. Jean Shepard, Tommy Collins, Susan Raye, Joe Maphis et Freddie Hart représentent d’autres incontournables.

 

Le son Bakersfield est devenu l’un des genres country les plus populaires et les plus influents des années 1960, initiant un renouveau de la musique honky-tonk et influençant les musiciens country rock et country outlaws qui viendront plus tard.

 

Les fils spirituels du son de Bakersfield

Le son de Bakersfield a été repris par plusieurs artistes.

 

On citera, pour les années 70, les Grateful Dead, Creedence Clearwater Revival, Chris Hillman et Gram Parsons of The Byrds, et The Flying Burrito.

 

Highway 101, Hillman et The Desert Rose Band, et Marty Stuart sont les représentant les plus marquants des années 1980 et 1990.

 

D’autres artistes notables comme Big House, Dwight Yoakam, Red Simpson, Ferlin Husky. Dave Alvin, The Derailers, The Mavericks, Dale Watson, et bien d’autres ont repris le flambeau au cours des décennies les plus récentes.

%d blogueueurs aiment cette page :