B. B. King – King du Blues

B. B. King – King du Blues

Le plus grand ambassadeur que le blues ait jamais connu, Riley « B.B. » King est aussi l’un de ses interprètes les plus prolifiques.

« King of the Blues » B.B. King a commencé comme disc-jockey à Memphis avant de devenir célèbre comme guitariste de blues et de R&B, avec des succès comme « The Thrill Is Gone ».

 

Les débuts de B. B. King

Après avoir servi pendant la Seconde Guerre mondiale, Riley B. King, mieux connu sous le nom de B.B. King, est devenu disc-jockey à Memphis, Tennessee, où il a été surnommé « le Beale Street Blues Boy ». Ce surnom a été raccourci en « B.B. » et le guitariste a enregistré son premier disque en 1949. Au cours des décennies suivantes, il a enregistré et donné plus de 300 concerts par an. Artiste de renommée internationale, King a travaillé avec d’autres musiciens issus du rock, de la pop et du country. Il a remporté son 15e Grammy Award en 2009. B.B. King est décédé en 2015.

 

 

Premiers succès de B.B. King

King a enregistré son premier disque en 1949, et l’année suivante il a commencé une association de 12 ans avec Kent/RPM/Modern, pour laquelle il enregistre une série de succès rythmiques et blues, dont « You Know I Love You », « Woke Up This Morning » et « Three O’Clock Blues », qui se classe au premier rang des charts R&B et devient son premier succès national.

Il a également fait des tournées continues dans les boîtes de nuit, donnant en moyenne plus de 300 spectacles par année depuis plus de 30 ans. Son style de musique lui a valu le titre de « King of the Blues ».

 

«Lucille», l’une des guitares les plus célèbres au monde

Par coïncidence, l’année où King a fait son premier enregistrement est aussi l’année où il a nommé sa guitare bien-aimée. King assiste à une danse à Twist, dans l’Arkansas, où un baril de kérosène est allumé au milieu de la piste de danse et sert à garder la foule au chaud tard le soir. Pendant ce temps, une bagarre a éclaté et le baril a été renversé, provoquant un incendie qui s’est propagé dans toute la salle. Tout le monde a évacué, y compris King, mais il s’est précipité à l’intérieur pour récupérer sa précieuse guitare.

En 1962, King signe avec ABC Records, qui sort Live at the Regal (1965), un album de concert blues de référence. En 1969, il sort son plus grand succès, « The Thrill is Gone ». Premier bluesman à faire une tournée en Union soviétique en 1979, il est aussi devenu le premier bluesman à entrer dans le courant pop et à se produire régulièrement à Las Vegas, au Nevada et sur les chaînes de télévision.

 

Des pièces blues de B.B. King à retenir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

%d blogueueurs aiment cette page :