Mamie Smith, premier succès du Blues

Mamie Smith, premier succès du Blues

Mamie Smith coupe en 1920 le « Crazy Blues » de Perry Bradford pour OKeh Records à New York, ce qui constitue le premier enregistrement de la forme de musique blues américaine, jusqu’alors non documentée.

 

Smith n’était pas une vraie blueswoman ; son point fort était le cabaret et le vaudeville.

 

Mais comme beaucoup d’artistes féminines noires qui l’ont suivie, In Smith a facilement fait la transition, ajoutant la nécessaire « touche bluesy » au disque.

 

 

Le succès de « Crazy Blues » est stupéfiant. Il se serait vendu à des centaines de milliers d’exemplaires, prouvant qu’il existait bien un marché pour les enregistrements afro-américains ou « race ».

 

Smith et « Crazy Blues » ont également ouvert la porte à des dizaines d’autres grandes artistes féminines du blues, permettant à Gertrude « Ma » Rainey, Bessie Smith, Alberta Hunter, Ida Cox et Clara Smith d’enregistrer, et incitant les historiens à qualifier les années 20 d’ère « classique » du blues.

 

 

%d blogueueurs aiment cette page :