Les Freedom Singers, au premier plan folk de la lutte contre la ségrégation

Les Freedom Singers, au premier plan folk de la lutte contre la ségrégation

Les Freedom Singers ont été créés à l’origine en 1962 pour collecter des fonds pour le Comité de coordination des étudiants non violents.

 

Leurs chansons et leur musique ont joué un rôle important dans le mouvement des droits civils. L’un des principaux fondateurs du groupe était Cordell Hull Reagon, connu pour ses nombreux ateliers de formation à la non-violence et ses efforts de lutte contre la ségrégation dans la région d’Albany, en Géorgie.

 

Parmi les autres membres fondateurs figuraient Bernice Johnson (qui épousa plus tard Reagon), Charles Neblett et Rutha Harris. Ils voyagèrent beaucoup et gagnèrent de nouveaux fans lors du Newport Folk Festival de 1963. En 1964, le groupe s’est reformé en quartet entièrement masculin avec un autre natif de Nashville, Matt Jones.

%d blogueueurs aiment cette page :