Sam Lay, inventeur du double shuffle blues et rock

Sam Lay, inventeur du double shuffle blues et rock

Sam Lay est l’un des rares batteurs de blues à s’être fait connaître dans le monde du rock, en commençant par son travail avec le Paul Butterfield Blues Band et d’autres, mais son CV est chargé de références blues avant et après qu’il ait joué sur le premier album historique du groupe Butterfield en 1965. Il est le quatrième membre du groupe à entrer au Blues Hall of Fame, après Butterfield, Mike Bloomfield et Elvin Bishop.

 

Sa marque de commerce est le double shuffle, méthode de percussion basée sur les rythmes à double temps des claquements de mains et des tambourins qu’il a entendus à l’église de Birmingham, en Alabama, où il est né le 20 mars. 1935.

 

 

Il commence à se produire avec des groupes après avoir déménagé à Cleveland, et arrive à Chicago lorsqu’il est recruté par le magicien de l’harmonica Little Walter. Lay quitte le combo de Walter pour commencer un long séjour avec le groupe de Howlin’ Wolf, jouant sur les classiques du Blues Hall of Fame « Killing Floor » et « I Ain’t Superstitious ». Lay se souvient qu’il n’a changé de groupe que lorsque Paul Butterfield lui a offert une augmentation de salaire pour jouer dans les clubs de Chicago pour 20 dollars la nuit. Pendant son mandat avec Butterfield, Lay a également accompagné Bob Dylan au Newport Folk Festival de 1965 et lors d’une session de studio pour l’album Highway 61 Revisited.

%d blogueueurs aiment cette page :